Communiqué de presse: Politique européenne – présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE

  1. Asile et immigration

La dimension européenne de la politique d’asile et d’immigration fait cruellement défaut à l’heure actuelle. Dans le contexte actuel, le Parlement des Jeunes souhaite insister sur les points suivants :

  • Il faut cesser de voir l’afflux de migrants (uniquement) comme un problème. Au contraire, il est indispensable de faciliter l’immigration légale, surtout pour les personnes qualifiées, car ces immigrés peuvent devenir des créateurs d’entreprises et d’emploi.
  • Le gouvernement allemand et la Commission européenne doivent être soutenus dans leur initiative d’imposer une répartition plus équitable des demandeurs d’asile au sein de l’UE.
  • Il ne saurait être question de remettre en cause ou affaiblir les accords de Schengen, qui constituent l’une des réalisations les plus tangibles de l’intégration européenne.
  • L’accueil décent des réfugiés et autre immigrés est une exigence envers nous-mêmes, compte tenu de notre histoire et de nos valeurs.
  • Traiter adéquatement la source des phénomènes migratoires actuels implique de saisir la différence entre migration pour motifs économiques et migration pour raisons politiques ou de sécurité. Cela signifie, dans certains cas, réformer l’aide au développement, et dans d’autres, adopter une ligne de politique étrangère claire et cohérente.
  1. Environnement

Le Parlement des Jeunes appelle à conclure un accord fixant des objectifs contraignants, précis et mesurables lors de la COP21 à Paris ainsi qu’une feuille de route crédible permettant d’atteindre les objectifs fixés. Les dernières informations sur le progrès des négociations sont inquiétantes, et le Parlement des Jeunes appelle la présidence luxembourgeoise à s’engager intensivement face aux considérations politiques court-termistes. Un accord sur le nucléaire iranien a été possible ; un accord sur la lutte contre le changement climatique est indispensable aussi.

Lutter contre le changement climatique causé par l’Homme suppose une coopération étroite entre les acteurs privés et les acteurs publics. Ces derniers devraient investir davantage dans la recherche concernant les énergies renouvelables et, plus largement, dans l’économie verte. Ils devraient en outre ajuster le cadre normatif applicable pour donner les bonnes incitations aux acteurs privés.

Le sujet de l’environnement est aussi vital en raison de considérations géopolitiques, en particulier les relations tendues avec la Russie.

  1. Questions économiques

Le Parlement des Jeunes espère que l’accord entre la Grèce et ses créanciers constituera le premier pas vers une solution économiquement viable pour toutes les parties en présence malgré l’instabilité politique chronique qui est dommageable pour la Grèce.

Il réitère aussi son appel à une intégration plus approfondie au sein de la zone euro et, plus largement, au sein de l’Union européenne. Dans une union où chaque membre doit pouvoir compter sur les autres, la discipline est la contrepartie indiscutable de la solidarité.

  1. Contact entre les jeunes et les élus (européens)

Au nom du Parlement des Jeunes, le Bureau Exécutif remercie encore une fois M. Georges Bach (PPE) pour son invitation au Parlement Européen à Strasbourg, le 8 juillet dernier, qui a permis aux membres d’échanger sur les sujets d’actualité européenne. Le Parlement des Jeunes espère que d’autres élus (nationaux et européens) suivront cet exemple et contribueront au maintien d’un dialogue régulier avec les jeunes.

Le Parlement des Jeunes espère fortement que malgré un agenda bien chargé et fluctuant en fonction des développements dans certains dossiers d’actualité, la présidence luxembourgeoise prendra aussi le temps d’entretenir le contact avec les jeunes citoyens européens et prendra des initiatives pour aller à la rencontre des jeunes pour les rapprocher de l’UE et leur insuffler un sentiment d’appartenance à une communauté paneuropéenne.

 

0

Paperjam: Présidence européenne: Le point de vue des jeunes

En passe de faire sa septième rentrée en octobre prochain, le Jugendparlamentvient de livrer son analyse en demi-teinte de ces premiers mois de présidence luxembourgeoise du Conseil. Présidés par Elisha Winckel, les jeunes parlementaires voient plusieurs dossiers brûlants dans l’actualité européenne de cet été.

Le dossier prioritaire est sans surprise la complexe prise en charge des milliers de réfugiés aux portes de l’Europe. «La dimension européenne de la politique d’asile et d’immigration fait cruellement défaut à l’heure actuelle, explique le bureau exécutif dans un communiqué. Il faut cesser de voir l’afflux de migrants (uniquement) comme un problème. Au contraire, il est indispensable de faciliter l’immigration légale, surtout pour les personnes qualifiées, car ces immigrés peuvent devenir des créateurs d’entreprise et d’emploi.»

Pour y parvenir, il est urgent d’accélérer le suivi des demandes d’asiles et d’analyser plus précisément la source des phénomènes migratoires à l’œuvre. «Cela implique de saisir la différence entre migration pour motifs économiques et migration pour raisons politiques ou de sécurité. Cela signifie, dans certains cas, réformer l’aide au développement, et dans d’autres, adopter une ligne de politique étrangère claire et cohérente.»

 

Feuille de route environnementale

Autre dossier central: le respect de l’environnement. Les jeunes parlementaires défendent un ambitieux accord fixant des objectifs contraignants, précis et mesurables. Ils veulent une feuille de route crédible permettant d’y répondre à l’horizon de la COP21 à Paris. «Les dernières informations sur le progrès des négociations sont inquiétantes et le Parlement des jeunes appelle la présidence luxembourgeoise à s’engager intensivement face aux considérations politiques court-termistes. Un accord sur le nucléaire iranien a été possible; un accord sur la lutte contre le changement climatique est indispensable aussi», affirment les jeunes politisés.

Ensuite, sur le plan politique, ils renouvellent leur appel à une intégration plus approfondie au sein de la zone euro et, plus largement, au sein de l’UE. «Dans une union où chaque membre doit pouvoir compter sur les autres, la discipline est la contrepartie indiscutable de la solidarité.»

Enfin, le Jugendparlament se bat aussi pour un rapprochement paneuropéen entre les différents parlements jeunes à l’échelle de l’UE.

 

 

 

 

 

 

 

0

Jugendparlament zum Flüchtlingsdrama: “Wir stehen in der Pflicht”

Die politischen Jugendorganisationen haben es vorgemacht. Jetzt meldet sich auch das Jugendparlament zu Wort und fordert die EU-Staaten zu mehr Menschlichkeit im Umgang mit den Flüchtlingen auf. “Wir müssen die Flüchtlinge und andere Zuwanderer aufnehmen. Unsere Geschichte und unsere Werte verpflichten uns dazu”, heißt es in einem Presseschreiben des Jugendparlaments.

Die Vertreter befürworten die legale Zuwanderung, vor allem für qualifizierte Fachkräfte. Man dürfe die Zuwanderung nicht ausschließlich als Problem betrachten, sondern als Chance für Europa, das ohnehin unter Fachkräftemangel leidet.

Die Vertreter des Jugendparlaments befürworten die von der EU-Kommission vorgeschlagene “gerechtere Verteilung” der Flüchtlinge innerhalb der gesamten EU.

Man muss zwischen Schutzbedürftigen und Wirtschaftsflüchtlingen unterscheiden, sagt das Jugendparlament. Dies bedeute, dass die EU Teile ihrer Entwicklungshilfepolitik anpassen und mit einer klaren und kohärenten Außenpolitik auftreten müsse.

http://www.wort.lu/de/politik/jugendparlament-zum-fluechtlingsdrama-wir-stehen-in-der-pflicht-55e6eec20c88b46a8ce5f4d8

Mehr zum Thema:

https://www.wort.lu/de/politik/politische-jugendorganisationen-schluss-mit-der-fluechtlingstragoedie-55e571020c88b46a8ce5f3d3

 

Flüchtlingsdrama Budapest

0

Paperjam: “Le PJ lance un appel aux partis”

Souhaitant un débat visant à déterminer de quelle manière les jeunes pourraient être mieux intégrés à la vie politique, le Parlement des jeunes vient d’envoyer un courrier aux différents partis pour qu’ils lui fassent part de leurs propositions.

http://paperjam.lu/news/le-parlement-des-jeunes-lance-un-appel-aux-partis

0

Eldoradio: Jugendparlament enttäuscht iwwert de Resultat vum Referendum

D’Jugendparlament seet sech an engem Communiqué enttäuscht iwwert den kloren ‘Nee’ beim Referendum a Saachen Auslännerwahlrecht a Wahlrecht ab 16

http://news.eldo.lu/aktuell/whatshot/59765.html

0
Paperjam

Paperjam: “Double déception au Parlement des Jeunes”

S’il se félicite du rejet de la proposition faite au référendum de limiter la durée du mandat des ministres, le Parlement des jeunes regrette avant tout que les questions sur le droit de vote pour les étrangers et pour les plus jeunes ne soient pas passées.

http://paperjam.lu/news/double-deception-au-parlement-des-jeunes

 

0

Paperjam: Le Parlement des jeunes: Deux “oui” et un “non”

S’il est favorable à l’extension du droit de vote aux plus jeunes et aux résidents étrangers, le Parlement des jeunes s’oppose par contre à la limitation dans le temps du mandat des ministres.

http://paperjam.lu/news/parlement-des-jeunes-deux-oui-et-un-non

 

0

Spezial-Emissioun: Referendum

Wahlalter 16 Joer?

An der éischter Referendumsfro de 7. Juni geet et drëm, jonke Lëtzebuerger vu 16 Joer u méi demokratesch Rechter duerch déi fakultativ Méiglechkeet ze ginn, als aktiv Wieler d’Politik vum Land mat ze bestëmmen. Wéi denke Jonker doriwwer, wéi positionéiere sech Politiker, a wat huet een Unisfuerscher a senger Enquête erausfonnt ? Äntwerten doropper ginn et an der Spezial-Emissioun mam Gilles Wunsch.

Den Elisha Winckel : président vum JP,

http://www.100komma7.lu/lu/d-archiven-vum-radio-100,7/programmesemissionfiche/n_270298/spezial-emissioun-referendum

An d’Jana Degrott Vizeprésidentin vum JP

stellen d’Positioun vum Jugendparlament fir.

0

Jugendparlament: Zwee mol “Jo”, ee mol “Nee”

D’Jugendparlament ass fir d’Auslännerwahlrecht a fir d’Wahlrecht vu 16 Joer un. Vun enger Limitatioun vun de Ministermandater hält een awer näischt

http://news.eldo.lu/aktuell/headlines/56942.html/58920.html

0

Communiqué de presse: “La politique européenne d’asile et d’immigration”

Suite à la tragédie du naufrage de centaines de migrants au large de Lampedusa en octobre 2013, le Parlement des Jeunes avait déjà pris position en faveur d’une politique de gestion des flux migratoires véritablement européanisée, combinant :

  • l’accueil de davantage de réfugiés dans des conditions respectueuses de leur dignité humaine ;
  • un accroissement de l’immigration économique légale pour les migrants qualifiés, car les pays européens ont besoin de main d’œuvre étrangère ; et
  • une répression accrue contre les trafiquants d’êtres humains et l’emploi de clandestins dans des conditions intolérables.

 

L’Europe ne peut, certes, pas accueillir toute la misère du monde. Mais comme l’ont rappelé les grandes familles politiques européennes, ou encore Mgr Hollerich à l’ouverture de l’Octave, il faut une politique de la solidarité, une politique qui mette l’humain au centre. Les politiques poursuivies doivent être adaptées aux principes qui fondent nos sociétés et nos démocraties ; ce ne sont pas les grands principes qui doivent être adaptés aux considérations de court-terme et à l’agenda politique des partis populistes et xénophobes.

 

Les conclusions du Conseil Européen du 23 avril 2015, conduisant à un renforcement de l’opération Triton, pour la rendre comparable à l’opération italienne Mare Nostrum, ne sont qu’un premier pas pour parer à l’urgence de la situation et réduire le risque de nouvelles tragédies. Mais il faut aller plus loin et transformer les paroles en acte : la solidarité entre Etats membres doit devenir une réalité ; une action résolue en faveur de la résolution des conflits en Libye et en Syrie doit devenir une réalité ; une aide au développement véritablement efficace en Afrique doit devenir une réalité.

 

Nous appelons donc le gouvernement luxembourgeois à faire sienne l’ambition d’une Europe humaine, ouverte et accueillante.

0