Résolution sur « l’intelligence artificielle »

En tenant compte des avancées technologiques poussées des derniers mois dont notamment l’intelligence artificielle, la commission économie et travail s’est consacrée sur les enjeux économiques, le manque d’éducation en la matière, la sécurité des données, sans oublier l’environnement en rapport avec celle-ci. On distingue deux types d’intelligence artificielle, d’une part l’IA1 forte et d’autre part l’IA faible ; dans un premier temps nous avons traité l’intelligence faible incluant les programmations et les algorithmes, pour ensuite nous consacrer à l’intelligence forte comprenant la robotisation.

1. Alarmé par le manque d’éducation, à savoir les connaissances sur l’Informatique chez les jeunes, nous craignons que dans un proche avenir, ils ne sauront pas s’en servir et seront complètement perdus. En effet, le savoir informatique qu’ils possèdent ne dépasse pas les connaissances de bases des logiciels de traitement de texte. Ces connaissances sont donc insuffisantes. Or, parfois ils ne savent même pas acquérir ces connaissances eux-mêmes. En ce qui concerne les professeurs, leur niveau informatique est souvent pire que celui de leurs élèves2,

2. Prenant en compte qu’il ne faut pas perdre le contrôle de nos humanoïdes3,

3. Prenant acte de la problématique du financement des études et recherches dans cette matière par les firmes,

4. Profondément préoccupé du fait que l’IA va augmenter la consommation d’énergie, laquelle provient majoritairement des importations des pays voisins4,

5. Conscient de l’importance de protéger nos données, qu’elles soient professionnelles ou privées, nous ne devons pas oublier à ce que notre sécurité soit garantie à tout moment et sous toutes ses formes,5

1 Intelligence artificielle 2 http://www.fondation-idea.lu/2017/03/03/troisieme-revolution-industrielle-futur-travail/

3 https://www.industrie-techno.com/intelligence-artificielle-la-perte-de-controle-a-deja-commence.49077 4 http://www.gouvernement.lu/4302110/electricite

5 https://news.efinancialcareers.com/lu-fr/284663/quand-lintelligence-artificielle-debarque-dans-la-banqueet-la-finance/

Le Parlement des Jeunes :

I. Espères-en la mise en place de formations obligatoires pour le corps professoral, afin de combler les lacunes existantes à ce niveau ;

II. Attire l’attention sur la présence nécessaire de cours informatiques dans toutes les sections de l’enseignement, dans le seul but de développer un savoir de base pour l’avenir et le monde du travail ;

III. Soutient le développement d’une protection plus performante sur base des programmes de l’IA basés essentiellement sur des algorithmes et le développement de programmes permettant la détection d’erreurs de programmation aussi minimes qu’ils soient6;

IV. Recommande de supporter la recherche et les firmes en leur proposant des subventions ou incitations fiscales pour que le Luxembourg puisse diversifier son secteur économique, développer une niche informatique et devenir un acteur mondial ;

V. Exige le développement de l’Intelligence Artificielle en parallèle avec des énergies vertes, lesquelles nous permettront d’assurer une moindre dépendance des autres pays, voire même la création d’un nouveau secteur économique7 ;

VI. Encourage le développement poussé de la protection des données et de l’accès aux programmes afin d’éviter toute intervention et manipulation de l’extérieur ; la création d’un ministère ou dispositif en charge de l’IA doit être considérée ;

VII. Insiste sur une production européenne qui créera de nouveaux postes de travail, tout en mettant l’accent sur la protection de l’environnement et même en cultivant

Author: Viktoria

Share This Post On