Résolution sur “La qualité de vie des animaux sauvages dégradée par l’homme au Luxembourg”

Tenant compte de notre société en évolution constante dans de nombreux domaines tel que l’environnement, on constate malheureusement que la qualité de vie de la faune sauvage au GrandDuché de Luxembourg sont améliorable.
Or, étant donné que les animaux contribuent à la société de l’espèce humaine, la condition animale est devenue une préoccupation sociale pour l’homme moderne qui détient une responsabilité individuelle ainsi que collective de veiller au bien-être et à la sécurité des animaux.
En effet, déjà nos ancêtres avaient cette idée fondamentale d’un certain respect et devoir d’humanité envers les animaux. En 1595, le philosophe Montaigne a déclaré que « nous devons la justice aux hommes, et la grâce et la bénignité aux autres créatures qui en peuvent être capables. Il y a quelque commerce entre elles et nous, et quelque obligation mutuelle. 1» Pourtant, bien que les dernières décennies soient marquées par des évolutions majeures dans les relations entre l’homme et l’animal, l’homme semble d’abandonner ces valeurs si on considère les conditions critiques dans lesquelles il ne met non seulement lui-même mais aussi ses cohabitants, les animaux sauvages.

La commission éducation et environnement,

1. Profondément inquiet par le problème de la pollution de l’air et de l’eau ; o due à la présence de substances nocives dans les pesticides, sachant que 40% de 241 des substances actives acceptées sont sur une liste noire de Greenpeace 2 ; o du fait que la courbe d’évolution des nitrates ne s’inverse toujours pas. Les nouveaux critères européens relatifs à l’évaluation des HAP décrivent une situation extrêmement dégradée et la présence de cuivre dans la Moselle reste préoccupante 3;

1 Montaigne, Essais, livre deux, Chap. XI

2 PAN International List of Highly Hazardous Pesticides, Pesticide Action Network International, 2011; EU Pesticide Blacklist, Greenpeace, 2016 3 https://eau.public.lu/actualites/2017/12—Decembre/Reunion_pleniere2017/index.html

o par le fait qu’environ 130 échantillons prélevés de 49 communes et de 7 syndicats et analysés au laboratoire de l’AGE, 16 substances actives de produits phytopharmaceutiques4 ont été découverts et certains de leurs métabolites 5 ont été analysés 6 ; o par la déploration de la limite de la législation luxembourgeoise relative à la concentration de résidus de pesticides et de leurs métabolites à 100 ng/L dans les eaux souterraines et potables, ce qui est une valeur fixée par l’UE à 98/83/CE qui n’est pas fondée sur des méthodes actuelles ; o due aux effets néfastes des véhicules et des fabriques dont les particules fines continuent de provoquer le décès prématuré de plus de 400’000 Européens chaque année 7 ;

2. Notant avec regret le problème de la pollution sonore et lumineuse liées à une urbanisation avec peu d’égard pour les animaux sauvages ; o comme il y a trop de bruitages irritant les animaux de la part des véhicules près de leurs milieux de vie ; o puisque, il est démontré que la pollution lumineuse mène vers des comportements inadaptés de l’orientation, pour le dérangement à la reproduction et aussi vers le comportement inadapté à la recherche alimentaire et vers le bilan d’énergie négatif chez les animaux;

3. Tenant compte du fait que la population luxembourgeoise augmente considérablement et s’est élevée à 590’667 habitants le 1er janvier 2017 8, ce qui a comme conséquences o un rétrécissement de l’espace vitale des animaux sauvages, o ainsi qu’un problème pour trouver de la juste nourriture causés par la déforestation pour la construction de routes, de bâtiments, etc. et par une surexploitation des ressources ;

4. Profondément inquiet qu’il y a chaque année 1’200 accidents 9 enregistrés par la police impliquant des animaux ;

4 D’après la campagne qui a eu lieu entre le 9 et 17 octobre 2014, réalisée en collaboration avec les fournisseurs d’eau potable qui ont participé à l’identification des points de prélèvement et qui ont procédé aux prélèvements. i. 5 à savoir : 2,6-Dichlorobenzamide, Atrazine, Atrazine déséthyl, Bentazone, Chlortoluron, Diuron, Isoproturon, Métazachlore, Métazachlore-ESA, Métazachlore-OXA, Métolachlore, Métolachlore-ESA, Simazine, Quinmérac, Terbuthylazine, Terbuthylazine déséthyl.

6 Le syndicat SES tout comme la Ville de Luxembourg ont fait analyser des échantillons supplémentaires dans des laboratoires à l’étranger. 7 https://www.eea.europa.eu/fr/highlights/ameliorer-la-qualite-de-l2019air a. 8 http://www.luxembourg.public.lu/fr/le-grand-duche-se-presente/luxembourg-tourhorizon/population-et-multiculturalite/ 9 http://5minutes.rtl.lu/laune/actu/1117466.html d’après la police grand-ducale

Le Parlement des Jeunes

1. Note avec satisfaction le souhait du gouvernement luxembourgeois d’une réduction générale de l’utilisation de produits phytosanitaires 10 ;

2. Transmet le but d’élaborer un « plan d’action national pesticides » ambitieux et de veiller à des mesures strictes de prévention dans les zones de protection de l’eau ;

3. Rappelle l’art. 1 du 24 novembre 2000 concernant l’utilisation de fertilisants azotés dans l’agriculture qui appelle à l’altération des fertilisants azotés et de pesticides nocifs suggérant des alternatives écologiquement plus durables 11 ;

4. Insiste une plus grande transparence sur les chiffres d’utilisation de pesticides et d’autres produits chimiques.

5. Encourage la construction des écrans anti-bruit impliquant une meilleure isolation du son autour des grandes routes et voies périphériques, des voies ferrées, des voies autoroutières, des infrastructures aéroportuaires à proximité de forêts ;

6. Recommande des lampadaires qui ne sont pas perturbants pour les animaux sauvages éclairant des zones bien délimitées et des sols peu réfléchissants ;

7. Exige que l’éclairage extérieur gagne en qualité en tenant compte de manière égale les besoins de l’homme, ceux du paysage, des écosystèmes des animaux ;

8. Encourage l’évitement des dispositifs d’éclairage placés directement dans les espaces naturels ;

9. Recommande la canalisation de la lumière, en se servant d’un dispositif d’occultation pour les corps lumineux, qui ne permet à la lumière de se propager que là où elle sert à éclairer une surface bien définie ;

10. Insiste sur un changement concernant le sens d’orientation, afin d’orienter la source lumineuse du ‘haut’ vers le ‘bas’ ;

11. Encourage la sélection et la limitation de l’intensité et de la qualité de la lumière, comme la réduction de la puissance des lampes surdimensionnées ;

12. Recommande la réduction des publicités et autres éclairages non nécessaires tels que les vitrines et les enseignes de magasins, centres commerciaux toute entreprise ou services ;

13. Revendique la multiplication des écoducs ;

10 http://www.gouvernement.lu/4986706/24-dieschbourg-glyphosate 11 http://legilux.public.lu/eli/etat/leg/rgd/2000/11/24/n5/jo

 

D’Resolutioun gouf an der Zäitschrëft Forum publizéiert: La qualité de vie des animaux sauvages dégradée par l’homme au Luxembourg

Author: Viktoria

Share This Post On