Résolution sur l’Intervention russe dans les élections présidentielles françaises et américaines

France flag combined with american flag

Marquées par les élections présidentielles en France et aux États-Unis, mais aussi par des aspects plus troubles, les années 2016 et 2017 ont été des années importantes sur le plan politique. Premièrement, elles ont été assombries par la victoire du candidat de droite Donald Trump aux États-Unis et la candidature de la chef de file du parti d’extrême-droite « Front national », Marine Le Pen, en France. Deuxièmement, le piratage présumé de la candidate démocrate Hillary Clinton et du candidat français Emmanuel Macron par les Russes constituait un problème majeur. L’intervention des services de renseignement étrangers dans des élections nationales faisant planer une menace sérieuse sur notre démocratie et sur la transparence et l’intégrité de nos élections, nous avons décidé, en tant que Parlement des Jeunes, de couvrir ce sujet important dans la résolution suivante :

 

Clauses d‘introduction :

Profondément préoccupé par le soutien financier que le parti français d’extrême-droite « Front national » a obtenu de banques proches du Kremlin ;

Déplorant l’interférence de services de renseignement russes dans les élections françaises visant à ébranler le candidat pro-européen Emmanuel Macron ;

Profondément alarmé par la menace des fake news, répandues en particulier par les organes d’information russes dominés par le Kremlin comme « Sputnik » ou la chaine de télévision « Russia Today » ;

Conscient de la menace sérieuse que l’ingérence de services de renseignement étrangers constitue pour la démocratie ;

Reconnaissant que certaines actions entreprises par des représentants politiques, par ex. en faisant obstruction à la justice en licenciant des enquêteurs, puissent entraîner des problèmes sérieux ;

Préoccupé par le fait qu’un pays considéré comme une superpuissance internationale comme les États-Unis a été incapable de prévenir les opérations de piratage, nous avons constaté de manière éclatante que nous ne sommes pas suffisamment protégés contre ce type de crimes ;

Conscient des graves répercussions que des commentaires irréfléchis peuvent avoir sur la sécurité nationale par ex., comme illustré par le président Trump ;

Clauses d’action :

  • Conscient des problèmes soulevés par les dons financiers accordés par des gouvernements étrangers, le Parlement des Jeunes exige l’interdiction des dons accordés par les gouvernements étrangers et/ou des organisations proches des gouvernements étrangers.

Le Parlement des Jeunes

  1. Appelle à une augmentation des investissements pour des réseaux de cyber-sécurité plus robustes pour les partis politiques et organismes influents (voir sous-clause d’action b) pour exemple).
  2. Demande la création d’une institution européenne avec son propre budget, ayant sa compétence dans la protection des données et la prévention des « attaques informatiques ».
  3. Demande aux États membres de créer une commission conseillée par la direction générale de la communication compilant les articles contenant de fausses informations, qui seront publiés sur un site officiel de l’UE afin d’éviter que les citoyens soient trompés par lesdites fausses informations.
  4. Suggère que les organismes d’enquête deviennent des agences indépendantes, évitant ainsi que des chefs d’État puissent licencier des enquêteurs ; néanmoins, ces agences pourraient se voir placer sous le contrôle d’une commission spéciale afin d’éviter tout abus de pouvoir.
  5. Appelle les représentants politiques à faire preuve de davantage de prudence et de pondération lorsqu’ils émettent des déclarations et d’avoir davantage conscience des graves répercussions que de tels commentaires peuvent avoir sur la sécurité nationale.

 

 

Author: Viktoria

Share This Post On