Résolution sur le Futur de l’Europe

Ces derniers temps, la situation actuelle dans l’Union Européenne a suscité beaucoup d’inquiétudes en raison du nombre croissant d’attentats et d’une économie qui semble fragile, ainsi que d’une situation géopolitique instable. Que faut-il faire pour renforcer l’Union Européenne ?

 

– Gravement préoccupé par le fait que le système actuel des retraites n’est plus adéquat face à une population qui vieillit et vit plus longtemps ;

– Regrettant la montée du populisme et du protectionnisme partout dans le monde ;

– Estimant que l’Union Européenne a besoin d’augmenter le nombre de jeunes pour contrer le vieillissement de la population ;

– Alarmé par la menace terroriste accrue et les récents attentats ;

– Reconnaissant que l’Europe de l’Est souhaite en priorité se protéger de la Russie, tandis que l’Europe occidentale est davantage préoccupée par les attentats ;

– Signalant que certains pays sont davantage affectés par la crise des réfugiés que d’autres, ce qui suscite des tensions entre États-membres et entre citoyens ;

– Conscient des risques accrus d’une cyberattaque (comme le piratage présumé des élections américaines par les Russes) ;

– Conscient du fait que les réfugiés ne sont pas suffisamment intégrés dans la société européenne, entraînant la montée du communautarisme ;

– Gravement préoccupé par la détérioration des relations avec les USA du fait de la position du Président Trump ;

Le Parlement des Jeunes du Luxembourg :

 

– Propose l’augmentation des taxes pour les personnes avec peu ou pas d’enfants afin de compenser le vieillissement de la population ;

– Requiert un accès amélioré et facilité aux infrastructures de prise en charge des enfants pour les parents qui travaillent ;

– Estime que davantage de pouvoir devrait être donné aux institutions européennes afin de promouvoir l’égalité entre les États-membres et une plus grande cohérence entre les mesures prises ;

– Encourage l’instauration de méthodes permettant de choisir les représentants de chaque pays auprès de l’UE qui soient plus directes, afin que le pouvoir soit utilisé de la manière avec laquelle le peuple souhaite qu’il le soit ;

– Affirme que, même si les États concèdent un certain pouvoir à l’Union Européenne, ils ne perdront aucune de leurs valeurs culturelles ou historiques ;

– Propose que l’objectif à long terme de l’Union Européenne soit de devenir un seul État subdivisé en régions, sous la forme d’une fédération ;

– Soutient que l’intégration des réfugiés sur le marché du travail constituerait une nouvelle main d’œuvre capable de renforcer notre système de retraites ;

– Encourage l’UE à adopter une position ferme contre la menace que constitue la Russie envers les États-membres d’Europe de l’Est et envers ce que l’UE représente, tout en laissant ouvertes les portes de la négociation ;

 

De manière globale, nous souhaitons affirmer qu’en dépit de la montée récente de l’euroscepticisme, l’Union Européenne ne va pas s’effriter. Nous pensons qu’elle est en mesure de surmonter les problèmes présents et futurs en devenant plus unie et, en conséquence, plus forte sur la scène internationale.

 

 

Author: Viktoria

Share This Post On