Paperjam: Présidence européenne: Le point de vue des jeunes

En passe de faire sa septième rentrée en octobre prochain, le Jugendparlamentvient de livrer son analyse en demi-teinte de ces premiers mois de présidence luxembourgeoise du Conseil. Présidés par Elisha Winckel, les jeunes parlementaires voient plusieurs dossiers brûlants dans l’actualité européenne de cet été.

Le dossier prioritaire est sans surprise la complexe prise en charge des milliers de réfugiés aux portes de l’Europe. «La dimension européenne de la politique d’asile et d’immigration fait cruellement défaut à l’heure actuelle, explique le bureau exécutif dans un communiqué. Il faut cesser de voir l’afflux de migrants (uniquement) comme un problème. Au contraire, il est indispensable de faciliter l’immigration légale, surtout pour les personnes qualifiées, car ces immigrés peuvent devenir des créateurs d’entreprise et d’emploi.»

Pour y parvenir, il est urgent d’accélérer le suivi des demandes d’asiles et d’analyser plus précisément la source des phénomènes migratoires à l’œuvre. «Cela implique de saisir la différence entre migration pour motifs économiques et migration pour raisons politiques ou de sécurité. Cela signifie, dans certains cas, réformer l’aide au développement, et dans d’autres, adopter une ligne de politique étrangère claire et cohérente.»

 

Feuille de route environnementale

Autre dossier central: le respect de l’environnement. Les jeunes parlementaires défendent un ambitieux accord fixant des objectifs contraignants, précis et mesurables. Ils veulent une feuille de route crédible permettant d’y répondre à l’horizon de la COP21 à Paris. «Les dernières informations sur le progrès des négociations sont inquiétantes et le Parlement des jeunes appelle la présidence luxembourgeoise à s’engager intensivement face aux considérations politiques court-termistes. Un accord sur le nucléaire iranien a été possible; un accord sur la lutte contre le changement climatique est indispensable aussi», affirment les jeunes politisés.

Ensuite, sur le plan politique, ils renouvellent leur appel à une intégration plus approfondie au sein de la zone euro et, plus largement, au sein de l’UE. «Dans une union où chaque membre doit pouvoir compter sur les autres, la discipline est la contrepartie indiscutable de la solidarité.»

Enfin, le Jugendparlament se bat aussi pour un rapprochement paneuropéen entre les différents parlements jeunes à l’échelle de l’UE.

 

 

 

 

 

 

 

Author: Viktoria

Share This Post On