Communiqué de presse: Politique européenne – présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE

  1. Asile et immigration

La dimension européenne de la politique d’asile et d’immigration fait cruellement défaut à l’heure actuelle. Dans le contexte actuel, le Parlement des Jeunes souhaite insister sur les points suivants :

  • Il faut cesser de voir l’afflux de migrants (uniquement) comme un problème. Au contraire, il est indispensable de faciliter l’immigration légale, surtout pour les personnes qualifiées, car ces immigrés peuvent devenir des créateurs d’entreprises et d’emploi.
  • Le gouvernement allemand et la Commission européenne doivent être soutenus dans leur initiative d’imposer une répartition plus équitable des demandeurs d’asile au sein de l’UE.
  • Il ne saurait être question de remettre en cause ou affaiblir les accords de Schengen, qui constituent l’une des réalisations les plus tangibles de l’intégration européenne.
  • L’accueil décent des réfugiés et autre immigrés est une exigence envers nous-mêmes, compte tenu de notre histoire et de nos valeurs.
  • Traiter adéquatement la source des phénomènes migratoires actuels implique de saisir la différence entre migration pour motifs économiques et migration pour raisons politiques ou de sécurité. Cela signifie, dans certains cas, réformer l’aide au développement, et dans d’autres, adopter une ligne de politique étrangère claire et cohérente.
  1. Environnement

Le Parlement des Jeunes appelle à conclure un accord fixant des objectifs contraignants, précis et mesurables lors de la COP21 à Paris ainsi qu’une feuille de route crédible permettant d’atteindre les objectifs fixés. Les dernières informations sur le progrès des négociations sont inquiétantes, et le Parlement des Jeunes appelle la présidence luxembourgeoise à s’engager intensivement face aux considérations politiques court-termistes. Un accord sur le nucléaire iranien a été possible ; un accord sur la lutte contre le changement climatique est indispensable aussi.

Lutter contre le changement climatique causé par l’Homme suppose une coopération étroite entre les acteurs privés et les acteurs publics. Ces derniers devraient investir davantage dans la recherche concernant les énergies renouvelables et, plus largement, dans l’économie verte. Ils devraient en outre ajuster le cadre normatif applicable pour donner les bonnes incitations aux acteurs privés.

Le sujet de l’environnement est aussi vital en raison de considérations géopolitiques, en particulier les relations tendues avec la Russie.

  1. Questions économiques

Le Parlement des Jeunes espère que l’accord entre la Grèce et ses créanciers constituera le premier pas vers une solution économiquement viable pour toutes les parties en présence malgré l’instabilité politique chronique qui est dommageable pour la Grèce.

Il réitère aussi son appel à une intégration plus approfondie au sein de la zone euro et, plus largement, au sein de l’Union européenne. Dans une union où chaque membre doit pouvoir compter sur les autres, la discipline est la contrepartie indiscutable de la solidarité.

  1. Contact entre les jeunes et les élus (européens)

Au nom du Parlement des Jeunes, le Bureau Exécutif remercie encore une fois M. Georges Bach (PPE) pour son invitation au Parlement Européen à Strasbourg, le 8 juillet dernier, qui a permis aux membres d’échanger sur les sujets d’actualité européenne. Le Parlement des Jeunes espère que d’autres élus (nationaux et européens) suivront cet exemple et contribueront au maintien d’un dialogue régulier avec les jeunes.

Le Parlement des Jeunes espère fortement que malgré un agenda bien chargé et fluctuant en fonction des développements dans certains dossiers d’actualité, la présidence luxembourgeoise prendra aussi le temps d’entretenir le contact avec les jeunes citoyens européens et prendra des initiatives pour aller à la rencontre des jeunes pour les rapprocher de l’UE et leur insuffler un sentiment d’appartenance à une communauté paneuropéenne.

 

Author: Viktoria

Share This Post On