Résolution sur la question du nucléaire iranien

Constatant que les sanctions internationales n’ont pas permis d’empêcher la poursuite du programme nucléaire iranien mais ont ramené les dirigeants iraniens à la table des négociations, le Parlement des Jeunes se félicite que la voie de la diplomatie soit poursuivie et montre des premiers signes de succès. En effet, le contexte politique au Proche- et Moyen-Orient est empoisonné par de multiples contentieux et tensions et la résolution des uns peut contribuer à la solution des autres.

Le Parlement des Jeunes reconnaît le droit de l’Iran à disposer de l’énergie nucléaire à des fins civiles mais rejette ses aspirations à la technologie nucléaire militaire, car l’équilibre précaire des forces en présence dans la région doit être préservé pour éviter une course d’armement. Il suggère également aux dirigeants iraniens et israéliens d’entamer des discussions bilatérales afin de recréer progressivement un climat de confiance et de respect.

Afin de parvenir à un accord compréhensif en juin, le Parlement des Jeunes propose que les « P5+1 » (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Chine et Russie, plus l’Allemagne) acceptent de suspendre les sanctions dès l’entrée en vigueur d’un tel accord, sous réserve que, de son côté, l’Iran s’engage à :

  • Etre totalement transparent avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et accepter des contrôles très réguliers ; et
  • Pleinement respecter les principes du Traité de Non-Prolifération (TNP) et à renoncer au développement d’un programme nucléaire à des fins militaires.

En outre, le Parlement des Jeunes demande aux puissances nucléaires existantes d’assister l’Iran dans le développement de son programme nucléaire civil et d’aider l’Iran à se débarrasser des stocks de plutonium et d’uranium trop enrichi.

Enfin, dans une perspective européenne, le Parlement des Jeunes souhaite que la position des Européens soit mieux et plus étroitement coordonnée, notamment par un rôle accru de la Haute Représentante pour la PESC, ainsi que par des débats préliminaires au sein du Conseil.

Résolution sur la question du nucléaire iranien

Author: mschmit

Share This Post On